Cultivez votre jardin : Le Kokedama

Honey1985

Plantes succulentes, cactus, … le choix sans risque, pour ne pas se planter.
Mais le soleil levant nous couche par ses idées lumineuses. On ne va pas se faire mousser pour vous faire découvrir les  Kokedamas. De quoi vous faire végéter ! 

Quelle sont les influences ?

Le Kokedama est le fruit de trois techniques ancestrales japonaises différentes : celui d’arranger les fleurs (l’ikebana), de tailler les plantes miniatures à la perfection (le bonsaï), de composer des plantes sauvages posées sur une poterie (Nearai). 

De quoi s’agit-il ?

Concrètement, le Kokedama est une décoration végétale formée d’une sphère de substrat, entourée de mousse de forêt, dans laquelle est installée une plante. 

Cette sphère est parfaitement étanche, tout en assurant une bonne rétention de l’humidité, la plante peut donc se passer de pot ! 

L’avantage du Kokedama ?

L’ oeuvre végétale peut être posée sur un plateau en ardoise, en bambou ou en bois, ou tout simplement suspendue !

En vous dispensant de pot, vous avez un contact direct avec la Nature et vous jouissez d’une vue végétale à 360°.

Comment procéder ?

Sachez que toutes les plantes peuvent être métamorphosés en kokedamas. Toutefois, lors du choix de votre plante, évitez les espèces dont l’adaptation racinaire est difficile. Puis, il suffira d’entourer les racines des plantes avec du substrat et de la mousse. 

Si vous ne vous sentez pas à l’aise, on vous suggère de participer à un Atelier de Kokedama chez Aquaphyte, où exerce Adrien Bénard, l’un des rares spécialistes du Kokedama en Europe  

Au cours de cet atelier, pour la modique somme de 45 euros, vous bénéficiez :

– Accueil autour d’un thé et gâteaux japonais
– Historique du Kokedama
– Présentations des ingrédients traditionnels
– Fabrication du terreau
– Choix des plantes
– Confection de la sphère
– Pose de la mousse
– Explication sur l’arrosage
– Questions / Réponses
Vous repartez avec votre Kokedama et un support offert.

Quel entretien pour votre Kokedama ?

La plante conserve les mêmes besoins physiologiques (lumière, température etc…) en kokedama ou non, ce qui diffère c’est la façon d’arroser. Pour l’arrosage, vous avez le choix de baigner votre kokedama, ou utiliser un mini-entonnoir qui fait pénétrer l’eau dans la motte. 

♥ Notre suggestion

Dans votre cuisine, jouez la carte de l’originalité en fixant des Kokedamas au plafond. Ce jardin suspendu, cette forêt en apesanteur, apportera une bouffée d’oxygène dans votre cuisine tout dégageant votre plan de travail. Vous optimisez ainsi votre espace tout en créant une propre oeuvre d’art !   

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *